L intelligence artificielle : qui est responsable ?

On aborde l’intelligence artificielle. Je suis votre formateur dalf C1, dalf C2 L’IA, c’est un sujet qui fait un peu peur car cela touche à science. L’intellignece artificielle est un système autonome de prise de décision. Un système, ce n’est…

L intelligence artificielle : qui est responsable ?

Source

0
(0)

On aborde l’intelligence artificielle.
Je suis votre formateur dalf C1, dalf C2
L’IA, c’est un sujet qui fait un peu peur car cela touche à science.
L’intellignece artificielle est un système autonome de prise de décision.
Un système, ce n’est pas un humain, ce n’est pas une table, c’est un mécanisme qui peut fonctionner tout seul. Une voiture par exemple peut rouler toute seule. Il suffit d’appuyer sur la pédale d’accélération. Un ordinateur également, c’est un système, il suffit de lui donner les bonnes instructions pour qu’ils travaille tout seul.
L’intelligence artificielle est capable de prendre une décision par elle même. Chose qu’un ordinateur n’est pas capable de faire.
Le type de décision dépend du système dans lequel l’IA est installée.
Par exemple, dans une voiture autonome, l’IA va déterminer si elle doit avancer, tourner ou s’arrêter. Ce n’est plus un humain qui choisi.
L’intelligence artificielle prend ses décisions par elle même dans des situations inconnues.

On compte une phase d’entrainement pendant laquelle on va entrainer l’IA à reconnaitre des situations à partir d’éléments pertinents et en nombre suffisant.
Ensuite, on lui explique les décisions à prendre en fonction de différentes situations.
SI la phase d’entrainement est bien faite, l’Ia est capable de décider avec une situation inédite.
Par exemple, si l’on montre des photos d’humains, la voiture peut reconnaitre qu’un être humain est un être humain, même sans avoir vu son visage avant.

Cette voiture autonome pose un problème d’éthique majeure.
Si l’on écrase un piéton avec sa voiture, le conducteur est responsable.
Avec une voiture autonome, qui sera responsable face à la société ? Le conducteur qui ne conduit pas ou le constructeur qui a mal programmé son véhicule ?
On a ainsi la fameuse question qui se pose. Si un véhicule autonome doit dévier et écraser des piétons pour sauver les occupants de la voiture, que fera-t-elle ? Sauvera-t-elle les occupants ou les personnes à l’extérieur ? Comment les ingénieurs vont-ils programmer ce choix moral ?

Vous mêmes, que feriez-vous ?
Moi, je dirai que si l’intelligence artificielle était implémentée sur tous les véhicules, le nombre d’accidents serait en forte baisse car l’IA tiendra compte des distances de sécurité et n’aura pas un comportement inappropriée.

Enfin on voit apparaitre un problème social.
L’IA permet de remplacer nombre d’emplois intellectuels. Le médecin par exemple peut facilement être remplacé par une IA car elle s’appuiera sur une expérience de plusieurs millions de médecins à travers les âges et son diagnostique sera plus proche du 100% par rapport au médecin traditionnel.

D’autres métiers tels que les comptables ou les avocats sont menacés.

Vous trouverez les examens oraux sur www.luqei.com

0 / 5. 0